Jeudi 20 octobre
En route pour Raguse avec les valises dans le coffre de la voiture, car ce soir nous changeons d'hôtel.

Raguse, donc... une ville toute en escaliers...
Nous parcourons à pied Ragusa Ibla (ville basse), la plus typique. Et pas du tout la ville haute plus commerçante, plus récente.
Partis du jardin Iblea, nous remontons les ruelles vers la place centrale avec l'église San Giuseppe, la cathédrale, et au-delà. D'en haut, nous prenons quelques beaux points de vue sur la ville.

Raguse

Ensuite direction le Nord.
Nous sommes arrivés à Aci Trezza, à l'hôtel Lachea... coquet, familial. Notre balcon donne droit sur la mer et les rochers des cyclopes.

Le restaurant de l'hôtel est savoureux, buffet à volonté pour les hors d'oeuvre, et ensuite, servis à table, un premier plat de riz ou de pâtes (ce soir, nous avons testé les pâtes aux moules et crevettes) et un second plat, choix de viandes ou poissons tout frais (pour nous, rougets grillés très goûteux) et enfin dessert. Le tout bien cuisiné avec beaucoup de saveurs et des produits locaux, aubergines, courgettes, olives charnues et juteuses, poivrons confits et multiples autres petits légumes…
Nous n'avions pas réservé la demi-pension à l'hôtel, mais nous décidons d'y dîner tous les soirs (sauf demain jour de fermeture), car c'est vraiment bon et pas cher.

Vendredi 21 octobre
Une petite route étroite et chaotique nous conduit vers Taormine entre mandariniers, citronniers, hibiscus, bougainvillées et autres arbres resplendissants… Beaucoup de verdure !

Taormine... perché en haut d'une route en lacets, quelques jolies maisons et passages fleuris en pente. Le reste, c'est LA rue, la seule qui mène au théâtre antique, une rue à touristes, boutiques de luxe (et parfois de souvenirs) accolées les unes aux autres, qui ont tout envahi et qui mangent les façades. Nous fuyons très vite, pas pour nous, ça !
La descente en voiture offre, par contre, de belles échappées sur la côte découpée et ses îlots.

Nous nous rendons ensuite dans les monts de l'arrière-pays... A Forza d'Agro, nous pique-niquons en hauteur, face à la mer et à l'Italie de l'autre côté du détroit, à quelques miles de nous. Les couleurs sont belles.
Ensuite, c'est San Pietro e Paolo d'Agro, un coin perdu dans la montagne avec une église byzantyne, arabo-normande, construite en briques, pierre de lave, grès et calcaire, un endroit où l'on accède par une route partiellement goudronnée, loin des sentiers battus par les touristes.

Savoca, encore une grimpette dans la montagne et à pied sur la fin… Ce village haut perché, étagé à flanc de montagne, est dominé par un vieux château en ruines.

Rentrés à l'hôtel, nous sommes bras nus et en short sur le balcon, nous pensons à la normandie, il doit y faire moins chaud. Et tombe la nuit sur les rochers du cyclope, tandis que nous allons dîner dans une pizzeria près du port de pêche.

Rochers du cyclope

Samedi 22 octobre
Journée Etna....
Nous partons pour faire le tour de l'Etna et au passage une incursion au cœur du Parc, parmi les coulées de lave. Impressionnants champs de lave qui portent le regard jusqu'à l'Etna qui, de son côté, joue à cache-cache avec un nuage blanc… coulées plus ou moins récentes qu'on reconnaît au fait que mousses et herbes commencent à les coloniser ou pas... et églises, monuments, dallages en pierre de lave.
Nous grimpons jusqu'à Sapienza à 1900 m, où se trouve le cratère Silvestri, avant de redescendre et reprendre la Circumetnea (route autour du volcan), que nous quittons ensuite à Linguaglossa. Nous empruntons alors une petite route qui passe au nord-est de l'Etna, au milieu de la forêt puis des champs de lave. C'est la Via Mareneve. C'es coulées ne doivent pas être vieilles, pas une mousse, pas une herbe n'a encore repoussé dessus contrairement à d'autres rencontrées ce matin.
Voici donc pour nous, aujourd'hui, un nouveau volcan découvert... Après la Fournaise à la Réunion, la Montagne Pelée en Martinique, la Soufrière en Guadeloupe, le Teide à Tenerife, l'Arenal et ses copains du Costa Rica... voici l'Etna...
Nous rentrons par Via Grande et Acireale.

Dimanche 23 octobre
Catane...
La Piazza del Duomo tient ses promesses… Quelques beaux monuments, des fontaines (dont celle de l'éléphant), le joli théâtre Bellini, et un théâtre antique assez bien conservé.
Nous découvrons la ville en petit train, pour nous repérer avant de retourner à pied faire quelques photos des plus beaux endroits.
Mais Catane n'est pas comparable avec Syracuse ou Noto, nos deux préférées !
Dernière soirée en Sicile...
Nous partons demain après -midi...

Catane

Lundi 24 octobre
Aci Reale...
On appelle cette ville "le petit Vatican", tant la densité d'édifices religieux est grande. Nous admirons les églises aux alentours de la piazza del Duomo, puis une ultime balade nous emmène jusqu'au jardin public en terrasse au-dessus de la mer, où depuis un banc en pierre, nous profitons une dernière fois du paysage méditerranéen.

La voiture rendue à Catane, nous décollons avec un peu de retard pour un atterrissage à Roissy en fin d'après-midi.

Kilométrage total de la semaine : 1150 km

 

 
Page précédente Recette Accueil Sicile Vous y êtes ! Tourisme