Mardi 15 mai
Dès 8 heures, la caravane est attelée. En effet la journée s'annonce encore belle, mais le ciel bleu risque de s'embrouiller dans l'après-midi et de fondre tout à fait demain. Nous partons donc très tôt pour pouvoir faire le tour du lac des Quatre Cantons dès aujourd'hui, quand nous aurons déposé la caravane au camping de Buochs.
L'étape n'est que de 80 km, nous longeons une dernière fois les lacs de Thoune et de Brienz, d'un bleu gris-vert lumineux dans le matin, et prenons la direction de Lucerne. Peu à peu, les gris deviennent jade. D'une heure à l'autre, les lacs changent de couleur, en une harmonie de verts qui au plein midi se font bleus. Arrivés au camping de Buochs à 10 h 30, nous repartons aussitôt en voiture solo, pour faire le tour du lac des Quatre Cantons.
Coloré de bleus et de verts, celui-ci enfonce ses divers bras dans la montagne. Il s'étale paresseusement dans le creux, engloutissant les vallées alentour.
Nous longeons d'abord la rive sud, jusqu'à son extrémité puis la rive nord, profitant de belles échappées sur le lac.

Brunnen :
Le lac s'enfonce tel un fjord entre d'imposants éperons rocheux. Au fond les pics neigeux soulignent de leur blancheur les eaux du lac, maintenant sombres, depuis que le ciel s'est rempli de nuages.
Une douceur, due à l'effet foehn, nous enveloppe tandis que nous flânons un moment sur la promenade au bord de la rive.

Kussnacht Am Rigi :
Nous nous arrêtons un moment dans ce petit bourg aux maisons artistiquement décorées, images peintes sur les murs, frises sur les plafonds de revers, résidences coquettes...

Lucerne :

Nous découvrons le quartier historique au fil d'un itinéraire décrit dans notre guide, place du marché aux grains, place du cerf, marché au vin, place des moulins, maisons anciennes couvertes de fresques, décorées de drapeaux et d'enseignes, fontaines et ponts couverts enjambant la Reuss. L'un d'eux le Spreuerbrücke est décoré à l'intérieur de panneaux de bois peints, représentant la danse macabre. Face à la ville, le vieux pont couvert Kapellbrücke, de plus de 200 mètres de long, expose entre les poutres de la toiture, 112 peintures sur bois, évoquant l'histoire de la ville. Le vieux Lucerne est une vraie merveille.
Nous rentrons au camping, sous un ciel lourd de nuages qui encapuchonnent les montagnes environnantes.

Itinéraire Suisse

Demain, nous partirons vers Constance. Notre programme de départ comportait trois nuits près de Lucerne, mais la pluie annoncée nous ayant fait avancer notre départ d'Aeschi d'une demi-journée, nous avons ainsi devancé le mauvais temps, et réussi à faire le tour du lac des quatre cantons et à visiter Lucerne sans être mouillés. Nous renonçons au train à crémaillère du Mont Pilate à 2000 mètres, à cause de la température au sommet de -1° actuellement, abandonnons l'idée de la montée en téléphérique au Mont Rigi, et l'excursion vers Emmenthal pour cause de pluie attendue. Aussi, est-il inutile de rester plus longtemps, en Suisse centrale.. Demain, cap à l'est ! Là-bas, au bord du lac, nous trouverons toujours bien des endroits à visiter qui ne soient pas perchés en haute montagne.
Ce soir, l'orage menace, le vent souffle...

Mercredi 16 mai
Départ tranquille ! Nous nous rendons au lac de Constance, une lourde chape grise pèse sur les montagnes, il pleut et il fait froid. Au-dessus de 1000 mètres, les sommets proches se sont couverts de neige cette nuit.
Après une étape de 140 km, à midi vingt, apparaît le lac de Constance. Nous nous installons au camping Ruderbaum à Altnau.
Eclaircies, nuages, éclaircies, nuages... La caravane installée, nous allons à Constance en Allemagne.

Jeudi 17 mai
Nous partons sous un beau soleil froid pour une excursion de la journée, au sud d'un bras du lac de Constance, l'Untersee, en passant par la route du Rhin... Gottlieben, Ermatigen avec ses belles maisons à colombages et son clocher d'église en escalier, Berlingen et là encore ses maisons à colombages serrées les unes contre les autres dans la rue principale, Steckborn et son "Turmhof" pieds dans l'eau, sorte de châtelet aux tours et toit en coupoles, sa mairie (rathaus) flanquée d'une tour en façade, ses demeures traditionnelles vivement colorées...

Rheinfall et Schaffhouse:
Les chutes du Rhin, superbes, majestueuses, puissantes se ruent vers le bas en rugissant. Impressionnante masse d'eau qui écume rageusement, éclabousse, projette des nuées de gouttelettes dans un élan farouche.
Sur le site, une série d'escaliers nous permet de voir les chutes de haut, de côté, de face. Une plate-forme aménagée au ras des flots bouillonnants, offre une vue étonnante sur les eaux vertigineuses qui dévalent juste sous nos pieds, au point d'en être étourdi.
Nous pique-niquons ensuite au soleil devenu chaud avant de flâner dans la ville basse de Schaffhouse. Mais nous ne grimpons pas jusqu'au château, haut perché sur un coteau couvert de vignes, dont les rangées obliques conduisent l'oeil inexorablement vers le château quand on le regarde d'en bas. Trop de marches, d'autant que nous avons déjà fait ce matin une belle ascensions aux chutes du Rhin.

Stein Am Rhein :
Un petit bijou que cette pittoresque bourgade où l'on pénètre par une porte fortifiée. les maisons rivalisent de peintures et d'ornements, fresques sur les murs, sur les revers de toitures, colombages, volets colorés. Les hautes façades accolées les unes aux autres artistiquement peintes affichent des scènes de vie d'autrefois, des histoires.
Avec Lucerne, Stein Am Rhein, est l'une des cités les plus joliment décorées qu'on ait vues, elle évoque aussi l'atmosphère des villes polonaises et plus particulièrement celle de Gdansk.

De retour à la caravane, nous inaugurons notre store déroulant tout neuf, c'est la première fois que nous l'installons.

Le taud neuf.


Vendredi 18 mai
Après une matinée tranquille au camping, guitare et lecture, nous partons après le déjeuner pour Saint Gall, en ponctuant notre balade d'arrêts dans les divers sites qui jalonnent notre chemin.

Arbon :
Nous marchons jusqu'au quartier aux maisons peintes, situé près de l'église... Quelques édifices remarquables...

Saint Gall :
Le clou de la ville, c'est la bibliothèque de l'ancienne abbaye, mondialement connue, une salle rococo, des parquets en marqueterie, des stucs et des fresques somptueuses et bien sûr de nombreux ouvrages enluminés (du 9ème au 11ème siècles), des manuscrits de toute beauté, au total 150 000 livres, dont 2000 manuscrits et 1600 incunables.
L'église attenante, baroque, est fort belle également. Aux alentours, on peut contempler de belles demeures et des balcons sculptés.

Saint Gall

Samedi 19 mai
Plaisir du soleil tiède... Nous partons de bonne heure pour Meersburg par le ferry qui traverse Überlingersee, le bras nord du lac de Constance. Nous ferons ensuite le tour de cette langue d'eau.

Meersburg :
Charmante ville, sur la rive du lac de Constance, où il fait bon musarder devant les façades imposantes, les colombages historiques, errer sur la place du marché où se dresse l'Obertor, haute tour rouge dans laquelle s'ouvre une porte de la ville et tout proche le superbe encorbellement de l'hôtel "Zum Baren".
Dans les autres rues, nous remarquons de majestueux édifices, maisons bourgeoises, châteaux vieux et neuf et un panorama qui découvre loin sur le lac et sur Constance juste en face.

Sipplingen :
Pause déjeuner sur une terrasse de restaurant, ombragée de saules pleureurs, à deux pas du lac...

Ile de Mainau :
3 h 30 de promenade dans le grand parc floral établi sur l'île... De toute beauté !
Bien sûr, tout n'est pas fleuri, chaque saison habille le parc de couleurs différentes, les roses éclosent à peine, mais une symphonie de rhododendrons et d'azalées éclaboussent de lumière et enchantent le regard. Des rocailles de fleurs dans des harmonies de bleu et de jaune bordent l'allée inférieure, les tulipes ont vécu mais les pensées sont reines.
Serre aux papillons, serre aux palmiers, arbres majestueux, senteurs fleuries, la balade est belle et il fait chaud.
De retour à la caravane, nous pouvons paresser au soleil dehors, quel plaisir !

Voir les photos


Dimanche 20 mai
Le beau temps continue avec des nuages assez nombreux mais le soleil est là, c'est l'essentiel. Il fait doux dès ce matin tandis que nous nous dirigeons vers la rive nord du lac pour la journée.

Bregenz (Autriche):
Seule l'Oberstadt (ville haute) où règne un grand calme, présente pour nous un petit intérêt. On y entre par une belle porte fortifiée, surmontée d'une poutre énorme, pour y découvrir la Tour Martin et quelques maisons.
Nous repartons ensuite vers Lindau en longeant le lac bleu ciel, et pique-niquons dans l'herbe au bord de l'eau, avec la vue au-delà du lac, sur les cimes enneigées.

Voir les photos

Lindau (Allemagne):
Nous passons l'après-midi dans l'île de Lindau, un site charmant, un petit port, un phare, une tour et quelques voiliers dans une ambiance méditerranéenne, des ruelles bordées de maisons aux couleurs vives, des façades peintes. Après une belle promenade dans ce quartier, nous faisons halte dans une boulangerie-café (bäckerei-cafe), pour déguster une pâtisserie et un grand café.
Le ciel se couvre peu à peu mais il fait encore chaud, nous rentrons tranquillement à Altnau. Tranquillement, on peut le dire, 1 h 30 pour parcourir 16 km... Bouchons allemands et autrichiens de fin de week-end de l'ascension. Aussitôt entrés en Suisse, ça roule mieux !

 

Itinéraire Suisse

Lundi 21 mai
Après une matinée-relax au camping, nous déambulons dans Constance, une partie de l'après-midi. Le quartier piéton est plaisant mais pas exceptionnel. Nous nous rendons ensuite sur l'île de Reichenau toute proche, mais il n'y a pas grand chose à y voir.
Tandis que nous achetons de quoi faire un barbecue ce soir, un gros orage s'abat sur la région. Le barbecue est ajourné !

Mardi 22 mai
Notre dernier jour ici s'annonce beau. Barbecue à midi... Puis nous attelons la caravane vers 15 heures pour gagner Bâle.

Barbecue

En fin d'après-midi, nous posons la caravane au camping et partons pour une première reconnaissance de Bâle. L'hôtel de ville, magnifique, attire notre attention. Après avoir traversé un joli cloître, nous découvrons depuis la terrasse du "Pfalz"(ancien palais épiscopal) la vue sur le Rhin.

Mercredi 23 mai
La visite de Bâle se poursuit sous un ciel tout gris. Décevante ! Il semblerait qu'on ait vu le plus beau hier soir avec l'hôtel de ville et la cathédrale.
Ce matin, nous suivons l'itinéraire du guide Michelin, mais après 45 minutes d'un bon train, nous n'avons vu qu'une belle fontaine sur le "Fishmarket" et la porte Spolentor. Ce n'est même pas un quartier piéton, on aurait pu tout voir en voiture. Finalement, on a beau marcher le nez en l'air pour ne pas rater l'éventuel encorbellement, la peinture ou la décoration exceptionnelle, il n'y a rien à voir, sinon des travaux, marteaux-piqueurs et pas grand charme dans cet itinéraire !
Après un coup d'oeil sur le Rhin, depuis la rive opposée, nous rentrons au camping et quittons la Suisse à 15 heures avec la caravane. Nous traversons une partie de l'Alsace; Aux alentours de Belfort, les villages que nous traversons (Ballersdorf, Dannemarie...) sont ravissants, maisons à colombages de couleurs vives... bleu-roi, bordeaux, rose, jaune, vert-olive...
Nous dînons à "l'escale - chez Olivier", un restaurant routier à Magny-Fouchard dans l'Aube, entre Colombey-les-deux-églises et Troyes, qui propose un menu copieux de cuisine traditionnelle, pour un prix très raisonnable.

Jeudi 24 mai
Partis à 9 heures ce matin, nous arrivons chez nous à 15 heures.

Kilométrage total du voyage : 3614 km

 

 
Menu Journal Page précédente Page précédente Menu Journal Page suivante Vous y êtes ! Recette Accueil Suisse Tourisme