Hyères, la Côte et les îles d'Or - 2013

Avec Vincent, Stéphanie, Manon et Paul En caravane


Carte de la région de notre croisière.

Mercredi 10 et jeudi 11 juillet
Route vers Hyères.

Vendredi 12 juillet
Nous grutons le bateau pour le mettre à l'eau dans le bassin n° 3 du port de Hyères. Rangement... Courses au super-marché... Achat d'un petit ventilateur, car il fait très chaud...

Samedi 13 juillet
Les enfants (Vincent, Stéphanie, Manon et Paul) arrivent dans la matinée et s'installent au camping de la Tour Fondue. Nous décidons de passer la soirée ensemble, dîner à bord et feu d'artifice tiré sur le port de Hyères, si bien qu'on peut y assister depuis le pont du bateau. Une première soirée bien sympathique !

Dimanche 14 juillet
Tout d'abord, bonne nouvelle, nous obtenons deux jours de plus sur le même emplacement, au port. On ne peut pas nous donner une place pour 15 jours, il nous faudra donc prolonger au jour le jour !

Journée tranquille... Divers bricolages ce matin, étude des cartes marines pour les sorties à venir avec les enfants... Vers 16 heures, nous montons à Costebelle pour admirer le point de vue sur les îles de Porquerolles, Port-Cros et sur les marais salants établis dans la presqu'île de Giens et autour de Hyères.
Au pied de l'église Notre Dame de la Consolation, nous sommes assaillis par le chant puissant des cigales et par une délicieuse odeur de pin. Dommage que la brume de chaleur estompe un peu le paysage !
Ensuite, nous allons marcher une demi-heure au milieu des vieux salins de Hyères transformés en eco-système et qui abritent de nombreux oiseaux et espèces protégées.
Après le dîner, je sors la guitare et me remets quelques morceaux dans les doigts.

Costebelle

Lundi 15 juillet
Belle journée en mer ! Aussitôt les enfants arrivés vers 9 h 30, nous quittons le port.
Pas un souffle de vent ! C'est au moteur que nous gagnons Porquerolles. Au mouillage, tout le monde se baigne, puis vient l'heure du déjeuner dans le cockpit.
En début d'après-midi, nous allons nous amarrer au port de Porquerolles et descendons dans le village. Nous flânons un peu au milieu des maisons fleuries de bougainvillées et de lauriers roses après quoi, la pause glace et rafraîchissements sera bienvenue avec la chaleur accablante de la mi-journée.
Après une nouvelle baignade, au même mouillage que ce matin, nous rentrons à la voile. Un petit vent nous pousse sur une mer calme, vers le port de Hyères que nous atteignons à 20 heures.

Mardi 16 juillet
Hier, au gonflage de l'annexe, nous avons découvert que la valve était cassée. On ne sait pas comment ni pourquoi. Nous partons donc, ce matin, à la recherche d'une valve neuve chez le concessionnaire Uship qui n'a pas notre modèle, puis chez un réparateur de pneumatiques qui ne l'a pas davantage, mais qui nous change la pièce complète (intérieure et extérieure). Cela nous occupe toute la matinée !
Après déjeuner, nous montons en voiture à Collobrières, pays de la châtaigne et du liège. C'est un joli village paisible, aux maisons fleuries, aux places ombragées de platanes, avec fontaines et bancs, véritable carte postale de Provence. Calades pentues qui mènent aux ruines de l'église de saint Pons, ruelles empierrées qui se glissent sous des voûtes fraîches, vieux pont.
Nous dégustons une succulente glace aux marrons glacés, repos du guerrier après la chaude balade au soleil !
En fin d'après-midi, nous retrouvons les enfants au camping de la Tour Fondue (Giens) pour passer la soirée avec eux.

Mercredi 17 juillet
Bel après-midi en mer avec les enfants. Nous mouillons au pied du Fort Brégançon et nous baignons dans l'eau claire à 23,3 degrés.
Les petits s'enhardissent, Manon saute dans l'eau depuis le bateau et Paul patauge avec son gilet de sauvetage et s'essaie à des sauts qui le surprennent quand il se retrouve la tête sous l'eau. il émerge alors en crachotant partout !
Vincent emmène ensuite les deux petits faire une balade en annexe et nous rentrons au port vers 20 heures.
Demain, nous devons quitter la place n° 3606 et rester une journée au ponton d'accueil avant de pouvoir nous installer à l'emplacement n° 3663 pour une huitaine de jours. C'est sur le même ponton, donc bien pratique pour disposer de la voiture qui est garée proximité.

Bregançon

Jeudi 18 juillet
A midi, nous nous installons au quai d'accueil pour 24 heures et après avoir déjeuné, nous partons pour une excursion à terre avec les enfants, en direction de Bormes-les-Mimosas, magnifique village fleuri, où nous flânons longuement tous ensemble, entre venelles en fleurs et murs colorés.
Les bougainvillées dominent mais n'empêchent pas une profusion d'autres fleurs, grimpantes, en pots, en pleine terre et même quelques plantes tropicales que nous avons déjà rencontrées aux Antilles ou à Madère. Des senteurs délicieuses s'exhalent de toute cette végétation, c'est une belle promenade. Après quoi, nous nous rendons au Lavandou et longeons le port jusqu'à son extrémité, mais il nous faut d'abord attendre à l'abri d'une terrasse de café que le violent orage qui vient d'éclater ait déversé toute son eau, noyant la promenade maritime. De boutiques en pontons, nous déambulons sur le port avant de rentrer au bateau et les enfants au camping en fin de journée.

Vendredi 19 juillet
Levés tôt pour visiter la ville de Hyères avant que le soleil ne cogne trop fort, nous profitons de la fraîcheur toute relative de ce début de matinée.
Venelles pentues, tours, voûtes, villas, la vieille ville est charmante. Une rue très animée bordée de commerces mène à la place Massillon où se dresse la tour des templiers (une ancienne chapelle). Plus loin, nous découvrons le porche et les tourelles de la Peñiscola, la collégiale Saint Paul, la pittoresque ruelle du passage Jules Romains, la Porte des Princes, la Porte Barruc (double-porte de la première enceinte urbaine) surmontée d'une maison romane et enfin la Place du Pontalet.
En fin de matinée, nous retournons nous approvisionner au super-marché et de retour après 13 heures, nous déplaçons Cap Sounion vers l'emplacement 3663 qui sera le nôtre jusqu'à la fin de notre séjour à Hyères.
L'après-midi se passe en lavages divers, linge, bateau et douche froide délicieuse dans le cockpit, occupations très agréables par cette chaleur !

Samedi 20 juillet
Cet après-midi, nous allons en bateau jusqu'au petit débarcadère du camping afin de récupérer les enfants pour mouiller dans un coin tranquille de la presqu'île de Giens.

Tour Fondue

Baignade, promenade en annexe, bavardages paisibles... Vincent prend ma guitare qui est toute contente de pouvoir sortir d'aussi jolis sons, de mains plus expertes que les miennes.
De retour au port, vers 20 heures, avec Manon qui va passer le week-end avec nous, nous dînons et jouons à divers jeux de société. La nuit tombe, calme, sur le port.

Dimanche 21 juillet
Une journée avec Manon... Ce matin, le marché étire ses étals tout le long de la rue parallèle au port. Nous allons y faire quelques emplettes et de menus achats pour les petits. Dans l'après-midi, nous emmenons Manon à la plage voisine du port avant de rentrer préparer le repas du soir auquel nous avons convié Vince et Steph qui en profiteront pour récupérer leur fille.
Vers 22 heures, nous musardons tous ensemble, le long des quais où se tient le marché artisanal, camelots, vendeurs de pacotille, de bougies, de bijoux, de magie... Même à cette heure tardive (nous rentrerons à minuit), il fait encore très doux.

 

 
Menu Journal Page suivante Vous y êtes ! Recette Accueil PACA Tourisme