Morbihan - 2015

  En caravane


MErcredi 22 juillet
Départ à 13 heures de la maison pour arriver à 19 heures à Arradon, au camping municipal.

Au camping d'Arradon

JEudi 23 juillet
Il fait beau, c'est sympa de déplier l'auvent et d'installer notre pare-vent tout nouvellement acheté , pour créer un petit espace d'intimité dans ce paisible camping sans prétention.
Après déjeuner, nous partons en croisière pour tout l'après-midi dans le golfe du Morbihan avec une escale d'une heure trente sur l'Ile aux Moines. Nous en profitons pour déguster une excellente "gaufre caramel beurre salé chantilly" dans un café sur le port.

Vendredi 24 juillet
Marché d'Arradon, le matin.
Vannes intra muros dans l'après-midi suivie d'une balade en voiture le long du golfe du Morbihan, par la pointe d'Arradon, Port Blanc et L'armor Baden.

L'Armor Baden

Samedi 25 juillet
Presqu'île de Quiberon.
Plage de la petite côte à Saint Julien, puis itinéraire en voiture le long de la côte sauvage. Une très jolie balade, ponctuée de nombreux arrêts pour admirer et photographier la côte. Cela mériterait d'y revenir plus tard pour s'y balader à pied le long des bords de mer.
Après Quiberon, nous nous arrêtons à Saint goustan, où nous renouvelons la pause "gaufre caramel beurre salé chantilly" pour moi et et "chichis" por JP à une terrasse de café sur le port.

Dimanche 26 juillet
Carnac, les alignements de menhirs.
La trinité sur mer, un joli port de référence de la voile et du nautisme, avec au fond le pont de Kérisper de conception Eiffel.
On y découvre plusieurs beaux bateaux de course, dont le maxi-trimaran Spindrift.
Nous nous arrêtons sur une terrasse de café devant les quais, pour la pause pâtisserie devenue habituelle.


Lundi 27 juillet
Au départ, nous avions pensé nous rendre à Josselin, par Malestroit et Lizio, puis j'avais changé d'avis et opté pour Rochefort en terre et finalement, le guide Michelin nous a convaincu d'aller plutôt à Port Navalo, à l'extrémité du golfe du Morbihan.
Déception, le paysage n'est pas ce que nous en attendions, c'est surtout que, contrairement à notre attente, la route ne longe pas la mer. Du coup la balade se résume à une excursion jusqu'au bout de la pointe, par une route sans charme. Nous aimons les petits chemins buissonniers qui sortent des sentiers battus et ce n'est pas le cas quand on emprunte cet itinéraire.
Nous repartons donc en direction de Rochefort en terre. C'et un très joli village classé, plein de charme, avec beaucoup d'artisanat et des "douceurs locales" à déguster sans modération. Nous nous régalons d'un kouign amman aux pommes, avant de rentrer en fin de journée à la caravane.

kouign amman

A propos de l'église de Rochefort, la tradition populaire raconte qu’au 10ème siècle, un prêtre cacha, dans un tronc d’arbre creux, une statue de bois de la vierge et son enfant afin qu'elle ne soit pas volée par les envahisseurs Normands. Deux cents ans plus tard, une bergère ayant retrouvé cette statue dans le tronc, on construisit une église, à cet endroit même. L'église fut appelée "Notre-Dame de la Tronchaye"(tronchaye viendrait du mot tronc).

Mardi 28 juillet
Nous quittons le camping à 13 heures et arriverons à la maison vers 19 heures.

 

 
Autres Journaux de Bretagne Recette Vous y êtes ! Accueil Bretagne Pas de document de Tourisme !